Badmintonparabadminton

Avez-vous déjà entendu parler du parabadminton ? Comme son nom l’indique, il s’agit d’un sport qui découle du badminton. PlayMoovin vous fait ici un focus sur ce sport, ses règles, son histoire. 

Le parabad en France

Le parabadminton est un sport d’opposition assez récent. Né dans les années 90 en Allemagne, il a vite traversé les frontières et trouvé de nombreux adeptes. Il a progressivement fait son apparition en France entre 2004 et 2011. 

Les pratiquants en France

Le badminton handisport séduit  de plus en plus de licenciés. Ils sont aujourd’hui 181 788 de tous âges à manier la raquette dans de nombreux clubs français. Il faut dire que ce sport permet à la fois de se dépasser et de rester en bonne santé et d’améliorer sa confiance en soi.

Des championnats de parabadminton

Des championnats de France de parabadminton sont organisés chaque année. Les prochains sont d’ailleurs programmés du 13 au 15 janvier 2023 à Saint-Orens à côté de Toulouse.

Le premier tournoi européen de parabad a eu lieu en 1998 aux Pays-Bas. Les Français ont pris place sur le podium. Citons, par exemple, les exploits de Pascal Barillon, Faustine Noël ou de David Toupé. Ce dernier remporte notamment la médaille d’argent en simple et en double lors de ce challenge européen. Mais il est aussi détenteur de plus de 9 autres titres depuis le début de sa carrière sportive.

Les badistes français qui pratiquent cet handisport en compétition sont classés dans l’une des catégories parabadminton suivantes. 

 

Catégorie Description du sportif
WH1 L’athlète a un mauvais équilibre du tronc. Il est assis dans un fauteuil roulant.
WH2 Le sportif possède un bon équilibre, mais dispose d’un fauteuil 
SL3 Le joueur est debout. Il a une invalidité au niveau des membres inférieurs.
SU5 Le badiste est debout. Il possède une absence ou une lésion au niveau du membre supérieur.
SH6 Le joueur mesure moins de 1,45 mètre. 

La sportive a une taille inférieure à 1,37 mètre. 

 

En 2019, le parabadminton prend un nouveau tournant. Pratiqué dans plus de 60 pays, il accroît, en effet, sa cote de popularité. Les premiers championnats du monde sont organisés en parallèle de la compétition internationale de badminton à partir de cette date. 

Le parabadminton aux Jeux olympiques

Le badminton handisport a fait son apparition aux JO de Tokyo en 2021. 28 pays y étaient présents pour remporter l’un des 14 médailles possibles. Elles se sont partagées entre 10 nations. Si l’Asie a pris la tête du classement en gagnant 5 titres en or, la France a su également se démarquer dans cette compétition grâce à Lucas Mazur. À 23 ans, cet athlète devient le tout premier champion olympique français à grossir les rangs des sportifs mondiaux de la discipline.

Comment se joue le parabadminton ? 

Les règles du parabadminton restent similaires au jeu classique de façon générale. Certains aménagements sont toutefois mis en place en fonction des aptitudes et de la mobilité des personnes. Nous les détaillons plus bas. 

Les règles essentielles

Le point est comptabilisé si le joueur renvoie le volant dans le camp adverse.

Pour gagner le set de parabadminton, le sportif doit à la fois :

  • Marquer 21 points ; 
  • Posséder 2 points d’écart par rapport à son adversaire.

Le cas échéant, la partie peut continuer jusqu’à 30 points.

À chacun des échanges, le joueur est, bien sûr, considéré comme perdant si le volant n’atteint pas le terrain de son adversaire. 

Les actions qui sont estimées comme fautives sont les suivantes :

  • Le renvoi du volant a lieu hors des limites du terrain ;
  • Le sportif a touché son adversaire avec le volant lors de l’envoi.

Le gagnant est celui qui a remporté 2 sets. 

Les dimensions d’un terrain de badminton handisport

Le terrain conserve des proportions identiques à celui du jeu pour les valides. Il mesure 13, 4 m x 5,18 m. Si le match se déroule en double, les coéquipiers ont le droit de se rendre dans les couloirs latéraux.

Il existe, en revanche, des agencements pour : 

  • Les joueurs en fauteuil roulant (catégorie WH1 et WH2) ;
  • Les personnes à mobilité réduite ayant un handicap ou une absence de membre inférieur.

Dans ce cas, la zone  est limitée à la moitié du terrain.

Le filet, quant à lui, reste à la hauteur classique (1,55 m), sauf si la mobilité du joueur nécessite une disposition plus basse. Il est alors positionné entre 1,20 m et 1,50 m.

Le matériel pour pratiquer le parabadminton

L’équipement est le même que pour pratiquer le badminton, c’est-à-dire : 

  • Une raquette ; 
  • Un volant. 

Si le joueur a des difficultés de préhension, le manche de la raquette peut être adapté. 

Pour les personnes qui n’ont pas l’usage de leurs jambes, le parabadminton nécessite un fauteuil roulant de sport. 

Ce dernier doit posséder :

  • Un système antibascule pour prévenir les chutes en avant ;
  • Une sangle de sécurité afin de maintenir le participant sur le siège en toutes circonstances.

 

Le parabadminton : un sport pour tous

La fédération française de bad s’est engagée à rendre ce sport accessible à tous. Il s’agit de rentrer dans une démarche d’inclusion et de permettre à des personnes en situation de handicap de rester sportives grâce au badminton. Le parabadminton permet également de sensibiliser un large public au handicap dans les écoles ou dans les entreprises.

En tant que fabricant de fauteuil roulant, PlayMoovin’ adhère totalement à l’idée. Nous avons conçu le FreeMoovin’, un fauteuil de sport parfait pour une pratique en loisir du parabadminton en toute sécurité. Il s’adapte d’ailleurs autant aux enfants qu’aux adultes. 

Vous voulez faire découvrir le parabadminton autour de vous ? Contactez-nous. Nous louons nos fauteuils aux clubs, associations, entreprises ou école. Alors, engagez-vous à nos côtés pour lutter contre la discrimination au handicap et permettre à des personnes à mobilité réduite de pratiquer ce sport.